En visitant ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de vous proposer les meilleurs services possibles.

Luminothérapie et dépression saisonnière

luminotherapie

On est au mois de novembre. L'hiver est arrivé et vous n'avez pas le moral.

Pourtant vous n'avez pas de raison particulière de déprimer, tout va à peu près bien dans votre vie mais vous dormez mal, vos réveils sont difficiles, vous êtes toujours fatigué, vous vous énervez facilement et vous n'avez envie de rien.

Bref, vous vous sentez un peu déprimé. Une sorte de gros coup de blues en quelque sorte.

C'est ce que l'on appelle la dépression saisonnière. Que vous pourrez traiter grâce à la luminothérapie.

Une petite parenthèse : le terme dépression est quelque peu inexact. Pour deux raisons :

  • Le trouble n'est pas d'origine psychologique mais d'origine physiologique (le manque de lumière)
  • Il y a une différence entre la dépression et la déprime. La dépression saisonnière telle qu'elle est décrite couramment s'apparente plus à une déprime passagère ou au coup de blues que nous avons évoqué dans le paragraphe précédent.

Nous continuerons cependant à employer cette expression pour ne pas jeter la confusion car c'est devenu au fil du temps un terme générique.

Fermons la parenthèse.

 

Comment cela a t'il pu vous arriver ? Pourtant vous êtes d'habitude plutôt de bonne humeur et sans problèmes. Mais là , c'est vraiment la déprime ...

Hé oui, c'est la dépression saisonnière (pas de panique, la luminothérapie est là ) !

Et la faute en est le manque de lumière. Jugez donc : les jours raccourcissent à vue d'œil. Bientôt il fera nuit à 18h00 heures. Ne parlons même pas du froid et de la pluie.

Et pour tout arranger on va bientôt passer à l'heure d'hiver et il fera nuit encore plus tôt, vers 17h00.

Vous ne voyez la lumière du jour que de la fenêtre de votre bureau. Vous êtes donc privé d'exposition au soleil en semaine et vous ne profitez vraiment de la lumière du jour que le week end.

C'est peu, c'est même très peu. Et cela va avoir des conséquences sur votre organisme et votre moral.

La cause du mal

luminotherapie

L'origine du mal, c'est le dérèglement de vos rythmes circadiens par cette absence de lumière. Tout est chamboulé, votre organisme vous dit qu'il fait nuit et qu'il est temps d'aller au dodo alors qu'il n'est que 17h00, c'est encore l'heure du goûter.

Comment voulez vous ne pas déprimer avec ça ?

Et puis le manque de lumière engendre aussi un dysfonctionnement  de votre sérotonine. Quand on sait que c'est elle qui régule voter bonne humeur et votre joie de vivre, il y a de quoi sauter sur le premier appareil de luminothérapie et se faire une séance sur le champ !

Si vous désirez avoir une explication plus détaillée sur les rythmes circadiens et la sérotonine, vous pouvez vous rendre sur la page consacrée aux principes de la luminothérapie

 

Un phénomène courant

Si cela peut vous rassurer, vous n'êtes pas le seul à avoir ce coup de mou. On estime que 5% de la population française souffre de la dépression saisonnière sous une forme aiguë, proche de la vraie dépression, et qu'entre 15 et 20 % souffrent d"une sorte de déprime plus légère.

Ce phénomène est bien connu dans les pays nordiques qui souffrent d'un manque de lumière encore plus important du fait de leur proximité avec le cercle polaire (vous savez, la fameuse période où il fait nuit pendant 6 mois de l'année).

C'est d'ailleurs pour cette raison que la luminothérapie fait une percée remarquable dans ces pays.

Heureusement, il y a la luminothérapie !

luminotherapie

On a pris la mauvaise habitude, particulièrement en France, de traiter les dépressions ou les déprimes à coups de médicaments. Ça coute cher à tout le monde et cela ne fait que masquer le problème.

Un psychiatre ingénieux (voir plus bas) a fait le lien entre la déprime hivernale et le manque de lumière et il s'est dit que puisque le rapport de cause a effet était là, il suffisait de se procurer une source de lumière artificielle et de s'y exposer. La luminothérapie était née.

Des ingénieurs tout aussi ingénieux que ce médecin ont donc crée les fameuses lampes de luminothérapie qui vous permettent de palier à ce manque de soleil tout en mangeant vos tartines du petit déjeuner.

En effet, le coté formidable de la luminothérapie, c'est qu'elle n'est pas contraignante : il vous suffit de vous positionner face à une lampe posée négligemment sur votre table de cuisine pour bénéficier des effets bénéfiques de la lumière qu'elle émet.

Seule obligation de la séance de luminothérapie, vous devrez fixer quelques secondes par minute la lampe.

Si votre mari ou votre femme n'est pas du matin, cela ne devrait pas être trop difficile de vous concentrer sur cela.

Et comme dirait une de nos amies ""Pour une fois que j'ai l'impression d'avoir quelque chose de brillant en face de moi le matin ..."

Ça se pratique où la luminothérapie ?

A l'hôpital ou chez vous. Il est vrai que la luminothérapie étant plutôt préconisée le matin, il est plus pratique la faire chez vous. D'autant plus que les prix ont baissé et que l'on trouve maintenant des lampes de luminothérapie à des prix abordables.

Je peux vraiment bouger pendant la luminothérapie ?

Oui, bien sûr ! On ne poussera pas le vice à pratiquer un battle de tecktonik ou de hip hop face à la lampe. Mais comme vu plus haut, vous pouvez prendre votre petit déjeuner, lire, téléphoner, regarder la télé, travailler sur votre ordinateur, écouter de la musique. Des fabricants viennent même de sortir une lampe de luminothérapie mp3 !

Ça peut être dangereux la luminothérapie ?

Il existe deux types de lampes de luminothérapie :

  • Les lampes à led bleues
  • Les lampes à ampoules classiques

luminotherapie

Les médecins ont des interrogations sur les lampes à led bleues dont ils pensent qu'elles pourraient sur la durée avoir des effets néfastes pour les yeux.

Les lampes à ampoules classiques ne représentent aucun danger car elles n'émettent pas d'UVB et d'UVA qui sont les responsables des cancers, brulures,et autres coups de soleil.

Donc même si les appareils de luminothérapie ressemblent à des lampes à bronzer, n'ayez crainte vous ne brulerez pas sous les feux du soleil artificiel (vous ne bronzerez pas non plus !)

Et si la luminothérapie ne marche pas sur moi ?

Si la luminothérapie ne fonctionne pas sur vous, c'est que le manque de lumière n'est pas la cause de votre dépression.

Vous aurez donc à en chercher les vraies raisons.

Ça date de quand la luminothérapie ?

C'est le psychiatre et chercheur américain Norman Rosenthal qui a été le premier à mettre en évidence le rapport entre dépression et lumière.

Ça date de 1984 et il a décrit cela comme le "Seasonnal Affective Disorder" (SAD), que l'on a traduit en français par "Trouble Affectif Saisonnier" (TAS).

Norman Rosenthal a écrit pas mal de bouquins à ce sujet et reste la référence en la matière. Il continue à faire des conférences à travers le monde sur la luminothérapie.

 

 

 

 

 

 

A voir également sur le site :

Le principe de la luminothérapie
La lampe de luminothérapie
Utilisation de la lampe de luminothérapie
Luminothérapie et dépression
Luminothérapie et sommeil
Luminothérapie et appétit
Luminothérapie et libido
Luminothérapie et décalage horaire
Le simulateur d'aube
Choisir un simulateur d'aube
Les lunettes de luminothérapie